Le blazer grande taille est LA pièce masculine par excellence. Cintrée, en lin, boutonnée ou non, marine, elle s’avère être très polyvalente, s’adaptant à bon nombre de situations. Qu’il s’agisse d’un rendez-vous professionnel ou personnel, elle se porte dans différentes tenues. Toutefois, il ne suffit par de savoir mettre un blazer pour que ce dernier nous aille, bien au contraire ! De nombreux critères entrent en compte lorsqu’il s’agit de faire correspondre notre carrure et cette veste si particulière. Iconique, synonyme d’élégance, porter le blazer peut toutefois se transformer en faux pas, notamment lorsqu’on est un homme grande taille. Mais alors comment savoir si son blazer est adapté à sa morphologie ? Et surtout, comment réussir à bien le choisir quand on est corpulent ? Pas de panique, on vous dit tout !

Règle n°1 : observer son épaule

Le blazer n’est pas un simple gilet en coton, dont la tenue importe peu, loin s’en faut ! Cette pièce possède des codes et des règles tacites qu’il convient de respecter. De cette façon nous mettrons notre morphologie en valeur de manière efficace.

L’épaule est donc un élément qui s’inscrit pleinement dans cette démarche. Une veste aux épaules bien dessinées, sans plis, est donc signe d’une veste bien portée, quelle que soit sa corpulence.

Cet élément déterminant entraînera alors un mariage parfait avec le col d’une chemise. Ou un tomber beaucoup plus délicat qu’une veste mal taillée pour nos épaules. Ni trop petites, ni trop larges, les épaules sont donc l’élément constitutif d’une veste bien portée, et d’une morphologie valorisée !

Par ailleurs, alors que certains les choisiront rembourrées (padded), d’autres privilégieront les épaules non-rembourrées (unpadded). De sorte à épouser au mieux les formes naturelles du buste. Ceux qui ont déjà de larges épaules pourront alors davantage opter pour des épaules non rembourrées, de sorte à ne pas avoir l’air du bonhomme Michelin !

Enfin, un petit conseil qui s’adapte uniquement aux hommes grand taille, s’ils le souhaitent : selon le rendu à l’essayage, vous pouvez choisir vos épaules un poil plus larges que vos épaules naturelles. Cela donnera une vague impression que vous êtes plus fin que vous ne l’êtes réellement.

Règle n° 2 : choisir le bon type et la coupe du blazer grande taille

On a parfois tendance à l’oublier, mais la coupe d’un blazer influence la mise en valeur d’une silhouette. Il existe différents types de costume, mais certains sont plus adaptés à une morphologie corpulente.

  • La veste à deux boutons, vous connaissez ? Il s’agit en réalité du type de veste le plus répandu, que la plupart des hommes portent ! Véritable pièce iconique dans un vestiaire masculin, le blazer à deux boutons correspond à toutes les morphologies. À condition qu’il soit bien taillé, évidemment ! N’oubliez pas que la règle implique de ne pas fermer le dernier bouton !

  • La veste croisée est un peu plus particulière, et a longtemps été décriée, notamment par les hommes grande taille. En réalité, ce type de pièce, qui se porte souvent avec un costume complet, peut correspondre à une morphologie corpulente. Pourquoi ? Tout simplement parce que sa spécificité, sa coupe si atypique, attire le regard sur le haut du corps. Plus précisément sur la manière dont le blazer est fermé. Il fallait y penser !

Voici donc les deux types de veste les plus adaptés aux hommes grande taille. La veste à trois boutons est beaucoup plus formelle. Elle aura plutôt tendance à tasser une carrure qu’un blazer à deux boutons seulement.

Enfin, il nous faut juste noter qu’une coupe de blazer ajustée permet de rendre un tomber d’épaule plus large. Cela permettra donc d’affiner le reste de la silhouette. Et ce, peu importe le type de veste choisi !

Règle n°3 : définir la matière de son blazer grande taille

Directement lié au type de veste, le choix de la matière peu rapidement devenir décisif dans la mise en lumière d’une silhouette, surtout lorsqu’on est un homme grande taille. Car oui, il ne vous aura pas échappé que certaines fibres sont plus à même de valoriser les hommes corpulents, au détriment d’autres matières, qui auront tendance à tasser ou à grossir.

Premièrement, les matière souples comme la soie sont à éviter, pour la simple et bonne raison que certains jeux de lumière pourront potentiellement rendre une carrure corpulente encore plus corpulente. Fort heureusement pour vous, peu de blazer sont développés dans cette matière.

L’idéal est donc d’adopter un aspect plus mat, plus régulier. Pour cela, des matières simples comme le coton ou le lin (davantage en été) sont un bon compromis, et se retrouve dans la plupart des marques, notamment sur notre site ! Car des matières moins douces et moins fluides sont le signe d’une carrure mise en valeur de manière plus pertinente.

Mais attention, lorsqu’on est corpulent, une matière moins fluide n’est pas toujours le bon choix. Car certaines fibres, plus hivernales, seront également plus épaisse, plus rêches, et tomberont de manière moins esthétique. En témoignent le tweed, qui apportera une réelle couche supplémentaire à une silhouette, et potentiellement un aspect encore plus corpulent.

Règle n°4 : opter pour la bonne couleur

La couleur est un critère qui entre directement en résonance avec la matière, puisqu’un blazer marine en soie ne sera pas du tout adapté à une silhouette grande taille, alors que la même teinte en coton sera idéale ! Il convient donc de maîtriser quelques éléments de base, pour adapter son blazer à sa morphologie.

On l’a dit tout à l’heure, mais un rendu mat, quel que soit le coloris, sera à privilégier. La silhouette paraîtra moins tassée.

Il ne vous aura pas échappé que l’on voit peu de blazer très colorés  sur les hommes corpulents dans la rue. Il y a une raison logique à cela, puisque les couleurs neutres sont « passe-partout », et attirent bien moins l’attention qu’un jaune fluo. Cependant, oser la couleur reste néanmoins une possibilité pour casser la tenue. Le tout est de vraiment privilégier des couleurs plutôt douces.

Ainsi, si on souhaite fluidifier sa morphologie dans sa tenue, rien ne vaut un bon vieux marine, un gris anthracite, ou encore un marron (selon la matière du blazer) pour valoriser sa carrure. Tout ceci se travaille, bien entendu, et une couleur plus flashy s’envisage sans problème. Le tout est de savoir assumer le rendu !

Règle n°5 : savoir associer son blazer dans une tenue quand on est un homme fort

Choisir la couleur de son blazer implique naturellement de savoir l’associer au reste d’un look. Et pour cela, le vestiaire masculin regorge de possibilités, que l’on soit un homme fort ou non. Malgré tout, savoir comment associer correctement cette veste indique que l’on sait comment se mettre en valeur, car comme partout, des faux pas sont possibles !

Au-delà même des faux pas, c’est surtout les règles absolues qu’il nous faut maîtriser quand on est corpulent.

Bien évidemment, le combo blazer/chemise est géométriquement très harmonieux, et permet de mettre n’importe quel homme dans une posture d’élégance, sans être trop formel. Car associée à un chino, cette tenue permet d’aller partout, sans se départir d’une certaine classe !

Le t-shirt est une base également très fiable lorsqu’on souhaite rendre une silhouette harmonieuse, puisqu’il se décline en de nombreuses couleurs. Choisi en noir, il permettra d’affiner une silhouette, alors que le blanc portera un esprit plus printanier. À vous de voir ce que votre carrure vous inspire, et de jauger l’efficacité de l’association avec la couleur du blazer !

Inspiré du tayloring (qui consiste à superposer différentes couches de vêtements), le sweat à capuche permet de focaliser le regard sur le haut du corps (où se trouve naturellement la capuche), tout en donnant un vrai supplément d’âme à une tenue. Un look entre élégance et décontraction, qui ne manquera pas de caractère. Reste à bien sélectionner votre blazer pour pouvoir enfiler en pull en dessous.

On l’aura donc compris, lorsqu’on est un homme fort, porter un blazer n’a rien de compliqué, il suffit juste de savoir « bien » le faire. En maîtrisant des éléments clés, il sera beaucoup plus simple de rendre une silhouette harmonieuse, et d’adapter ses tenues de manière plus pertinente. Allez, à vous de jouer !